Fosse septique sans épandage : prix et explications

fosse septique sans epandage

La fosse septique sans épandage offre une solution pratique pour traiter les eaux usées en réduisant l’empreinte au sol mais aussi en simplifiant l’installation. Elle se décline notamment en micro-stations d’épuration, filtres compacts et filtres plantés. Aujourd’hui, vos artisans préférés vous détaillent le fonctionnement global de ces solutions, leurs avantages, ainsi que les coûts associés. C’est parti !

Qu’est-ce qu’une fosse septique toutes eaux sans épandage  ?

La fosse septique toutes eaux, souvent appelée simplement fosse septique, est une solution d’assainissement non collectif conçue pour le pré-traitement des eaux usées domestiques. Traditionnellement, elle était couplée à un système d’épandage qui permettait l’infiltration des eaux prétraitées dans le sol. Cependant, plusieurs alternatives sans épandage existent aujourd’hui.

Les trois alternatives sans épandage

Les filières agréées regroupent des solutions de traitement des eaux usées sans épandage. Elles se déclinent en plusieurs technologies :

  • Micro-stations d’épuration : Utilisent des bactéries pour épurer les eaux. Trois types existent – culture fixée, culture libre et SBR (séquençage des boues). Elles sont compactes, faciles à installer, mais nécessitent une surveillance et une consommation électrique constante.
  • Filtres compacts : Ces systèmes utilisent des médias filtrants naturels ou synthétiques comme le coco ou la zéolite. Ils combinent filtration physique et bactérienne, prenant peu de place mais souvent nécessitant une pompe de relevage.
  • Filtres plantés : Employant des végétaux (roseaux, iris) et des substrats minéraux, ils assurent une épuration biologique complète avec un faible entretien. Ce procédé imite les systèmes naturels de marais.

Le prix d’une fosse septique sans épandage

Le coût d’installation d’une fosse septique sans épandage varie en fonction de la technologie choisie et des caractéristiques spécifiques de chaque dispositif. Voici un aperçu des coûts liés à chaque solution :

Type de dispositif Coût (hors pose)
Micro-station d’épuration 5 000 € à 8 000 €
Filtre compact 6 000 € à 10 000 €
Filtre planté 4 000 € à 6 500 €

En plus du coût d’achat, plusieurs coûts supplémentaires doivent être envisagés :

  • Étude de sol : entre 200 € et 500 €.
  • Contrôles SPANC : entre 50 € et 250 € avant installation, et 70 € à 150 € après l’installation.
  • Entretien annuel : Environ 200 € pour l’électricité et les vidanges régulières (variable selon la charge et le type d’installation).

Fosse septique sans épandage : prix et explications

Le rôle de l’épandage

L’épandage constitue une méthode traditionnelle de traitement des eaux usées qui fonctionne en complément d’une fosse toutes-eaux. Voici son fonctionnement en détail :

  • Tranchées ou lit d’épandage : Installés à une profondeur de 60-80 cm, ces dispositifs dispersent les eaux usées traitées dans le sol.
  • Tuyaux perforés : Placés horizontalement, ils permettent une dispersion uniforme des eaux.
  • Géotextile : Couche installée au-dessus des canalisations, séparée par une terre végétale.
  • Perméabilité du sol : Cruciale pour assurer une infiltration lente et efficace des eaux usées, sans créer de stagnations ou de remontées d’eau.

Pour plus d’informations sur le fonctionnement et l’entretien de la fosse septique, vous pouvez consulter notre guide sur la vidange de fosse septique.

Les alternatives sans épandage : micro-stations, filtres compacts et filtres plantés

Pour ceux ne souhaitant pas opter pour un système avec épandage, plusieurs alternatives sont possibles :

Micro-stations d’épuration

Les micro-stations d’épuration agissent comme des stations d’épuration en miniature et font appel à des bactéries aérobies et anaérobies. Elles contiennent trois technologies principales :

  • Culture fixée : Bactéries fixées sur un support immergé.
  • Culture libre : Bactéries en suspension dans l’eau.
  • SBR (Sequencing Batch Reactor) : Traitement par séquences et décanter les boues secondaires.

Avantages : faible encombrement, installation rapide, bonnes performances épuratoires. Inconvénients : consommation électrique continue, sensible aux fluctuations de charge. Coût de fonctionnement : électricité (~50 € par an), entretien (~200 € par an), et vidange des boues (~400 € tous les 6 mois à 4 ans).

Pour des conseils sur l’installation dans une maison ancienne, visitez notre guide sur l’installation de la VMC.

Filtres compacts

Ces dispositifs utilisent des médias filtrants pour l’épuration des eaux usées. Ils permettent des procédés de filtration physique et bactérienne en un espace réduit, notamment grâce à des matériaux comme le coco ou la zéolite. Fréquemment, une pompe de relevage est nécessaire pour leur fonctionnement.

  • Médias filtrants naturels ou synthétiques : Choisis pour leur capacité de filtration et développement bactérien.
  • Pompe de relevage : Souvent nécessaire pour relever les eaux, implique une consommation électrique.
  • Entretien : Vidange tous les 1 à 3 ans (~150 € à 300 €), recyclage du média tous les 10 à 20 ans (~4 000 €).

Ils offrent un bon compromis entre performance et encombrement tout en nécessitant un entretien régulier.

À lire aussi : Fosse septique pleine : comment identifier les signes et trouver des solutions efficaces

Filtres plantés

Les filtres plantés utilisent des plantes et des substrats pour épurer les eaux usées. Le système imite les processus biologiques naturels, rendant leur entretien relativement simple :

  • Plantes comme roseaux et iris : Utilisées pour le traitement biologique.
  • Substrats minéraux : Employés pour filtrer et décantation des matières.
  • Entretien : Fauchage et désherbage, enlèvement des boues (tous les 10 ans).

Il s’agit de procédés respectant l’environnement, demandant peu de maintenance et procurant de bons résultats épuratoires. Pour découvrir des astuces pour éliminer les bouchons dans les canalisations, voir notre guide des solutions pour canalisations bouchées.

Obtenir un devis personnalisé pour votre installation

Chaque installation de fosse septique sans épandage doit être adaptée aux spécificités de votre terrain et à vos besoins. Pour cela, il est indispensable de faire appel à des professionnels agréés qui pourront vous fournir un devis personnalisé.

Le devis prendra en compte :

  • Étude préalable du sol.
  • Type et dimensionnement du système choisi (micro-station, filtre compact, filtre planté).
  • Coûts d’installation et de raccordement.
  • Contrôles SPANC et certifications nécessaires.

En consultant un spécialiste, vous obtiendrez une estimation précise des coûts et du temps nécessaire pour mettre en place votre système d’assainissement.

Pour des conseils sur la préparation du sol avant toute mise en œuvre, consultez notre guide dédié.

Cette démarche vous assure un traitement des eaux usées conforme aux réglementations en vigueur et respectueux de l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *